Séraphine / Marie Desplechin. - Ecole des Loisirs, 2018

Que faire de sa vie quand on a treize ans et qu’on est une fille pauvre, pas laide, sachant lire, sans autre protection que celle d’un vieux curé, d’une tante prostituée et d’une veuve ronchon ? Nonne ? Jamais. Séraphine est trop insolente. Couturière ? Non plus. Elle a trop envie de parler et de voir du monde. Peut-être qu’un jour les femmes pourront devenir juges, gendarmes ou avocats et faire de la politique… Peut-être même qu’un jour Dieu Lui-même sera une femme. Mais, pour l’instant, nous sommes en 1885, à Paris, ou plutôt à Montmartre. Le souvenir de la Commune est encore vif chez les uns. Les autres s’occupent de l’enterrer définitivement en bâtissant, là-haut sur la butte, le Sacré-Cœur. Et Séraphine ne voit qu’une solution pour mener la vie libre et sans misère dont elle rêve : s’en remettre à sainte Rita, la patronne des causes désespérées…

Mon avis:
J'ai bien aimé le contexte historique et l'ambiance du roman. Le personnage de Séraphine est adorable, on a envie de la prendre dans nos bras. Les autre personnages qu'on rencontre sont aussi intéressants j'ai particulièrement aimé sa tante et le peintre ainsi que Mistigri. Le livre se lit très vite car la plume est fluide et facile à lire. Le seul vrai problème que j'ai noté avec ce roman c'est l'absence d'action et des passages pas toujours intéressants.

Ophélia.

Seraphine 1
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

croqulivreasso