Le Mystère de Lucy Lost / Michael Morpurgo. - Gallimard jeunesse, 2015

Il faut un peu de patience. L’histoire est lente à démarrer. Il faut camper le décor. Nous sommes à l’extrême sud-ouest de l’Angleterre, aux îles Scilly, près de la côte des Cornouailles, où une petite population très soudée vit de la pêche, population encore plus soudée à cause de la guerre. Nous sommes aussi en 1915, au moment du naufrage du grand paquebot américain, le Lusitania, coulé par un sous-marin allemand. La plupart des passagers meurent noyés mais une rescapée est la fille mystérieuse du titre, qui arrive sur une île déserte du petit archipel. Elle a été si traumatisée par le naufrage, lors duquel est a perdu sa mère, qu’elle est maintenant incapable de parler. La deuxième moitié du roman est nettement plus passionnante que la première. La fille est adoptée et protégée par une famille locale mais elle est néanmoins soupçonnée par les autres d’être d’origine allemande et, donc, d’être une sale Boche. Quand va-t-elle arriver enfin à parler et à s’expliquer ? Le lecteur est bien tenu en haleine par son désir de voir la vérité sortir et la haine céder la place au respect, même pour des marins ennemis capturés.

C’est un roman historique sérieux, plein d’information et de bons sentiments, et à recommander aux bons lecteurs de collège. David Ball

A partir de 11 ans

Lucy