Béatrice Egémar / Les Espions du pharaon.-Fleurus, 2016

 

Les romans historiques sont souvent un peu laborieux, obligés comme ils sont d’expliquer tant de choses. Mais d’un autre point de vue, beaucoup de leur intérêt se trouve justement dans ces explications. Ici le lecteur a la possibilité de s’informer de la vie quotidienne de l’Egypte ancienne, tout en suivant les aventures d’un garçon qui cherche à sauver son père des conséquences d’une accusation grave mais infondée. Pour nous donner une idée plus complète de la société égyptienne, le garçon est aidé, contre toute probabilité, par le fils du pharaon aussi bien que par une fille du peuple, et pour nous donner une idée de leur religion, le père du garçon est un scribe, une espèce de fonctionnaire religieux. Grâce à plusieurs « par chance » l’auteure arrive finalement à faire aboutir son intrigue compliquée sur la libération du père. C’est en somme un roman historique assez sérieux, qui de plus se lit facilement.

Les espions du pharaon