Fil de fer / Martine Pouchain. - Flammarion, 2018

    L’héroïne, surnommé Fil de fer à cause de sa minceur, se trouve sur la route avec sa famille en mai 1940, se sauvant du progrès menaçant de l’armée allemande, et dans la foule des gens en fuite elle aperçoit un beau garçon. C’est le fils du docteur d’un village voisin, et un peu plus loin, ils croisent leur voiture détruite : toute la famille, sauf le beau garçon, a été tuée lors d’une attaque aérienne. Le garçon orphelin s’attache à Fil de fer et l’accompagne sur la route du retour suivant l’armistice. Il lui semble bizarre, distant et détaché, et ce n’est que beaucoup plus tard qu’elle découvre qu’il a été tué avec les autres membres de sa famille, et qu’elle s’est construit une histoire d’amour avec un fantôme.

    Les descriptions de la route, aller et retour, sont très intéressantes, mais le narratif commence à traîner, et le dénouement a forcément quelque chose d’absurde. C’est un livre à recommander donc à ceux qui s’intéressent à l’histoire du vingtième siècle et à la vie quotidienne lors de la dernière guerre.

David.

Fil de fer
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

croqulivreasso